CANTON DE Baïse-Armagnac

MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE
avec Philippe Martin

baise-armagnac

Elodie LANAVE Philippe BRET, suppléant

Philippe MARTIN Pauline LABENELLE, suppléante

Protéger, agir et partager

Les 20 et 27 juin prochains vous élirez une femme et un homme pour représenter notre canton au sein du conseil départemental du Gers.

Dans un contexte de crise sanitaire où beaucoup de nos concitoyens connaissent des difficultés, nous souhaitons que le Département joue pleinement son rôle de protection et de solidarité à tous les âges de la vie. L’action du conseil départemental concerne chacune et d’entre nous : parents de jeunes enfants ou de collégiens, personnes âgées, isolées ou en situation de handicap, usagers des routes départementales, bénévoles des associations, aides à domicile, chefs d’entreprises, artisans, agriculteurs…
À l’heure ou nombre de nos concitoyens se détournent de la politique, nous voulons vous redonner confiance dans l’action de vos élus.

L’expérience et le renouvellement

Pour cela, et au regard de ces enjeux, nous avons choisi de présenter une équipe investie dans la vie locale qui allie l’expérience de terrain et le renouvellement.

Pour réussir, il faut réunir.

Souvent la politique divise. Pour notre part, nous n’aurons de cesse de rassembler et d’être utiles à notre territoire en privilégiant ce qui unit. C’est la raison pour laquelle nous sommes candidats sous la bannière « Gers en Commun » avec le soutien de la majorité des maires de notre canton.

Notre priorité : bien vivre en Baïse-Armagnac

En nous présentant, nous prenons devant chacune et chacun d’entre vous des engagements concrets :

  • Offrir à nos enfants les meilleures conditions d’accueil et d’études dans les écoles du canton et au collège de Condom. Dans ce cadre scolaire, nous souhaitons qu’ils puissent y prendre des repas composés de produits frais, de saison et locaux .
  • Garantir le droit de toutes et tous à la santé en défendant l’hôpital public à Condom, et en salariant des médecins via le centre départemental de santé mis en oeuvre par le conseil départemental, pour lutter contre la désertification médicale dans nos communes rurales.
  • Favoriser le maintien à domicile de nos aînés en consolidant les emplois financés par l’APA.
  • Conforter la tradition agricole et viticole de notre canton car c’est la première économie de notre territoire.
  • Faire en sorte que tous les foyers de notre canton puissent accéder à l’internet à très haut débit d’ici 2025.
  • Rendre nos routes plus sûres, et offrir des espaces protégés aux randonneurs et aux cyclistes.
  • Promouvoir le tourisme et le patrimoine de notre canton, qui sont des richesses.
  • Préserver nos paysages et la biodiversité qui nous entourent.
  • Accompagner les projets de la ville de Condom dont la renaissance profitera à l’ensemble du territoire.
  • Soutenir toutes les associations et leurs bénévoles qui se mobilisent pour maintenir la vie sociale dans nos communes.

Ce sont ces projets que nous défendrons pour vous, et avec vous.

Avec le soutien de
Gisèle Biémouret et Maurice Boison

Elodie LANAVE, infirmière-coordinatrice à Condom
Suppléante : Pauline LABENELLE, dessinatrice-urbaniste, adjointe au maire de Saint-Puy

Philippe MARTIN, Président du conseil départemental
Suppléant : Philippe BRET, ancien directeur du CAUE, conseiller municipal de Condom

Notre bassin de vie a encore beaucoup de projets à défendre et il a besoin d’élus de terrain à l’écoute des citoyens et des maires. Je vous invite a faire confiance à Elodie LANAVE et à Philippe MARTIN. Il faut maintenir notre canton dans la majorité départementale.

Maurice Boison

Au sein du conseil départemental j’ai défendu pendant plus de 17 ans ce territoire que j’aime passionnément. Je suis très heureuse que Philippe Martin ait réuni une nouvelle équipe pour donner un nouvel élan à nos 15 communes et retisser des liens de solidarité entre les générations et entre les citoyens.

Gisèle Biémouret

Notre canton  Baïse-Armagnac 

Ayguetinte
Beaucaire
Béraut
Blaziert
Castelnau-sur-l’Auvignon
Castéra-Verduzan
Caussens
Condom
Lagardère
Larroque-Saint-Sernin
Maignaut-Tauzia
Roquepine
Saint-Orens-Pouy-Petit
Saint-Puy
Valence-sur-Baïse

Notre canton Baïse-Armagnac compte 15 communes dans lesquelles vivent 11 565 habitants.
Pour chacune et chacun d’entre eux, nous voulons :

Raccorder 100% du canton sera fibré en 2025.
Toutes les communes du canton bénéficient déjà du haut débit (au moins 8 Mégabits). L’enjeu désormais c’est déployer la fibre pour avoir les mêmes services à Roquepine qu’à Toulouse.
Le déploiement de la fibre est déjà largement engagé sur Condom, Valence sur Baïse, Castéra-Verduzan, Béraut et Maignaut-Tauziat. Les travaux débutent prochainement sur Ayguetinte.

Soutenir les associations locales dans notre canton plus de 400 subventions ont été accordées par le département à des associations locales pour un total de 645 000 €.

Circuler en toute sécurité. 3,5 millions d’euros de travail ont permis de sécuriser entièrement la route départementale 930 qui relie Auch à Condom. Chaque année le département aide les communes à sécuriser les carrefours ou les traversées de village comme à Saint-Puy, à Castéra-Verduzan ou à Ayguetinte. Nous cofinancerons la traversée de Caussens et de Lagardère.

Prendre soin des personnes âgées dans notre canton, plus de 300 de nos ainés bénéficient d’une aide à domicile grâce à l’APA. Le département a participé à hauteur de 1,2 million d’euros à la modernisation des deux EHPAD Condomois.

Bien se soigner. Le département a financé à hauteur de 150 000€ la Maison de santé de Valence. Demain, si c’est nécessaire, nous mobiliserons des médecins salariés. Nous restons très vigilants quant au maintien des urgences à l’Hôpital de Condom.

Renforcer la vocation touristique de notre canton. Le conseil départemental a aménagé un chemin piétonnier de 11 kms le long de la Baïse (1 million d’euros d’investissements).
Pour favoriser les mobilités douces et le slow tourisme, le département a financé la Véloroute 82 et la route équestre d’Artagnan qui traversent notre canton.

Assurer l’éducation de nos enfants. 460 000 € ont été engagé ces cinq dernières années pour améliorer les conditions d’accueil et d’enseignement des 430 élèves du collège Saint-Exupéry.
Nous nous engageons à réaménager la cour et moderniser le service de restauration dans lequel 30% des aliments utilisés en cuisine sont issus de l’agriculture biologique.

Votre journal cantonal de Baïse-Armagnac

Consultez et distribuez la version PDF du journal